Rechercher
  • Aline Baudry-Scherer

Loi des séries



Pendant le premier confinement, on a pris Netflix comme des bleus, oh, juste le petit abonnement, surtout pour les enfants...


D’ailleurs c’était bien, on a regardé « Notre Planète » en famille, une série documentaire sur devinez quoi ? Oui, la planète, dans le mille Émile ! C’était super beau, pour une fois ça a plu à tout le monde, de 8 à 42 ans, même à moi qui ai horreur des documentaires (je peux bien le dire, je m’en fous, mes enfants ne me lisent pas).


On a essayé de remette ça peu après, tout le monde avait eu l’air d’apprécier ce moment en famille, même les ados, alors on a cherché d’autres docus Netflix, les animaux, le pôle nord... mais ils étaient moins bien, le charme était rompu, on n’est jamais arrivé au bout.

Ça devait durer le temps du confinement, le premier, et six mois plus tard, à la fin du deuxième, Netflix est toujours là. L’autre jour, mon fils m’a dit que les animés (nous on disait « dessins animés japonais » à l’époque de Youpi l’Ecole est Finie, mais c’est pareil) c’est quand même vachement plus intéressant que la vraie vie : j’ai eu un peu peur, je me suis demandée si à force de préférer le virtuel au réel, il allait bientôt détester la vie, devenir dépressif, se nourrir de violence et être responsable de la prochaine fusillade meurtrière dans un collège français, à cause de Netflix. On n’a pas de fusil mais on ne sait jamais.


Faut dire que j’ai vu « Quoi qu’il arrive je vous aime », un court métrage animé magnifique sur le sujet, j’ai tellement pleuré... et avec « Derrière nos écrans de fumée », le flip a pris de l’ampleur ! Heureusement, pendant que mon mec regarde des films historique, ou de guerre, ou sur des tueurs en série, moi je me suis fait quelques romcom, histoire de me détendre, et puis des films français sur les années 80, et puis « Je ne suis pas un homme facile », un film drôle et fort et féministe, et aussi des séries d’ados comme « 13 reasons why » ou « Sex éducation », excellent, ou encore « Unorthodox », vraiment génial, et puis...


Non finalement, c’est top, je crois qu’on va garder Netflix au moins jusqu’à ma ménopause, c’est vraiment un excellent moyen de contraception.

10 vues0 commentaire